Il arrive souvent que des entrepreneurs s’associent avec des membres de leur famille. Une combinaison explosive, à moins de suivre ces règles de vie. La santé de l’entreprise en dépend.

« Salut Alexandre, ça va ? ». C’est une journée qui démarre comme toutes les autres dans cette entreprise. A la différence près que les associés qui se parlent sont cousins. Pour commencer la structure, tous deux ont dû demander de l’argent à leurs parents respectifs. Résultat, ils ne sont pas deux, mais quatre personnes de la même famille à avoir leur mot à dire.

Entre business et sentiments familiaux, les disputes peuvent très vite tourner au règlement de compte dans les entreprises familiales. C’est la raison pour laquelle, il est indispensable de suivre certaines règles de conduite très précise. En voici trois qui devraient être suivis par toutes les entreprises familiales.

Prospecter dans la matinée

Lever les enfants, les emmener à l’école, les reprendre et les suivre dans leurs devoirs. Dans une entreprise familiale, les contraintes familiales prennent beaucoup plus de place. Pour éviter de laisser traîner les objectifs commerciaux de l’entreprise, il vaut mieux prospecter de bon matin.

Quand un couple crée son entreprise, la matinée est souvent le moment le plus calme de la journée. La plupart des couples d’entrepreneurs ont alors décidé de réserver au moins deux heures tous les matins à la prospection commerciale.

De cette manière, les rendez-vous sont étalés sur toute l’après-midi. Les enfants n’en pâtissent pas et l’entreprise continue de vivre.

Organiser des réunions de famille

L’entreprise familiale est bourrée de sentiments. C’est comme ça, on n’y peut rien. Un mot de travers, une parole trop haute et c’est tout un mélodrame qui se met en place. D’où l’importance des procédures qui « professionnalise » ce contexte.

Les réunions de famille permettent à chacun de sortir du milieu professionnel pour évoquer les points d’achoppement et ce qui peut être amélioré. Attention cependant à rester sur le ton de la bonne humeur. Si tout le monde se sent épié, personne ne va se concentrer sur le gagne-pain de chacun : l’entreprise.

Encore plus qu’ailleurs, il faut composer avec les faiblesses et les susceptibilités de chacun.

Savoir arrêter de parler affaires

Difficile de passer à autre chose quand tout le monde travaille dans la même société. « T’as pu avancer su ce dossier ? », « t’en penses quoi si on faisait ça ». Ce qui peut sembler normal en semaine, peu à force devenir ingérable pour ceux qui ne vivent pas ce quotidien.

Même en période de Noël, beaucoup de dirigeants continuent de « discuter » de l’entreprise. Or, la prise de recul est nécessaire pour prendre de la hauteur. En clair, mettre une frontière entre la vie professionnelle et vie privée, c’est bon pour vous.

C’est encore meilleur pour votre entreprise.

Share.

About Author

Leave A Reply